web analytics

Edito

Voici un edito en demi teinte. En effet, nous souhaitions vous informer d’une bonne nouvelle avec la création d’un poste de Directeur Régional Adjoint de l’UNSS pour l’académie de Nice et dans le même temps, le gouvernement vient de sortir un projet  mortifère pour le droits des fonctionnaires avec comme objectif la suppression pure et simple du paritarisme.

  • SUPPRESSION DU PARITARISME

En effet, dans le cadre du chantier « Dialogue social » de la concertation Action Publique 2022, le gouvernement a présenté aux organisations syndicales représentatives ni plus ni moins qu’un projet de « suppression du paritarisme » afin de  faciliter une  « déconcentration managériale » de la Fonction publique.
C’est grave et inacceptable!!
Ce projet propose la suppression du paritarisme, l’abolition des CAP en ce qui concerne les mutations, l’élargissement des sanctions disciplinaires sans contrôle des recours, la suppression des CAP par corps,…
Le SNEP et la FSU appellent les agent-es à réagir à cette attaque frontale contre leurs droits.
Elle demande au gouvernement de revenir sur ses intentions et de faire de nouvelles propositions.

 

  • CREATION D’UN POSTE DE DIRECTEUR REGIONAL ADJOINT DE L’UNSS

Après une suppression inacceptable de ce poste il y’a déjà de nombreuses années, le SNEP-FSU n’a pas cessé de se battre tant au plan national qu’au plan local pour la RE-CREATION de ce poste. Force est de constater que nos efforts ont payé et que ce poste, si nécessaire au bon fonctionnement de l’UNSS dans notre académie, est enfin rendu.

Nul doute que le dynamisme de la nouvelle équipe de Directeurs UNSS de l’Académie a donné une impulsion très positive et a démontré toute l’étendue du travail que l’on pouvait réaliser pour développer et promouvoir le Service Public Du Sport Scolaire.

Nous serons attentifs à ce que l’administration nomme un collègue issu de l’EPS qui saura prendre à bras le corps rapidement tous les enjeux de développement de l’UNSS.

Nous attirons votre attention sur le fait que les candidatures sont à déposer avant le 12 juin et simultanément au Rectorat de Nice et à l’UNSS Nationale. (N’oubliez pas d’en envoyer une copie au SNEP-FSU)

Bon courage à tous

Florent PONS

Mutations : Des élu.es SNEP-FSU combatifs pour améliorer le projet de mouvement 2018

FPMA le 8 JUIN 2018 – 14h30

Mardi 27 février ; 18h45 épilogue de l’aventure Mutation Inter 2018. Les 12 commissaires paritaires nationaux du SNEP-FSU auront travaillé durant 10 jours (souvent sur leurs vacances) sur les documents pour faire respecter le droit des collègues et l’intérêt général.
Le travail des élu.es SNEP-FSU aura permis d’obtenir 150 changements de barèmes avec pour incidence 27 changements de barre pour 19 académies, prouvant ainsi tout l’intérêt que le ministère cesse de communiquer le projet de mouvement avant que les commissions soient passées.
Ainsi ce sont 7 calibrages supplémentaires obtenus entre le projet et le final. Ainsi des académies à forte attractivité (Bordeaux – Corse – Martinique – Montpellier – Rennes – Poitiers – Besançon) ont vu ainsi l’étau se desserrer pour permettre l’entrée de collègues restés sous la barre avec des situations de priorités légales (Rapprochement de Conjoint, CIMM, Education Prioritaire).
Au final ce sont 2756 dossiers traités, 1638 mutés dont 985 stagiaires, 1118 non mutés. Cela représente un taux de satisfaction de 36,87% pour les titulaires.
A cela s’ajoute les postes Spécifiques Nationaux (9 postes à pourvoir : 2 en Sections Internationales ; 6 en Dispositif Sportif Conventionné et 1 en Langue Régionale). 3 postes restés vacants faute de candidat ou de profil satisfaisant aux exigences du poste. Ce sont donc plus de 60 demandes pour 6 candidats retenus. A noter que seul le SNEP-FSU a siégé au groupe de travail avec l’IG EPS et l’administration.
A l’occasion de la FPMN, le SNEP-FSU a demandé à nouveau que des évolutions soient mises en œuvre pour améliorer le droit à une mutation choisie pour toutes et tous. Les négociations qui doivent s’ouvrir en avril devraient nous permettre d’avancer nos propositions, à l’image de l’Autorité Parentale Conjointe que nous avons obtenu cette année. Au-delà, le SNEP-FSU a dénoncé et condamné la baisse des recrutements qui va impacter les conditions de travail et les possibilités de mutations. Les recrutements et l’implantation de postes d’aujourd’hui font les mutations de demain.
C’est donc maintenant l’heure de la phase Intra et vous pouvez toujours compter sur vos élu.es SNEP-FSU pour vous aider dans vos démarches. De nombreux stages se dérouleront dans les académies auxquels nous vous invitons à participer pour participer en toute connaissance de cause.

 

Polo LEMONNIER

 

 

loading