web analytics

Edito

RENTRÉE 2019:

Des innovations sans précédent pour l’EPS !!!
De quoi être optimiste !!!

Pour cette nouvelle rentrée, il fallait bien que nous trouvions un titre d’Edito engageant car malheureusement, seul le titre le sera !!! Désolé pour l’ironie !!!

Il ne s’agit pas seulement du vote des lois « pour une école de la confiance » et « transformation de la Fonction Publique », et bien qu’il reste à se battre décret d’application par décret d’application, elles entérinent des reculs profonds pour l’école et nos conditions de travail.

En effet, le récent rapport de la cour des comptes sur l’EPS fait froid dans le dos même si ce sont de vieilles idées de presque 50 ans qui sont revisitées.

Ce rapport affirme que l’EPS est inefficace pour transmettre la culture sportive eu égard à d’autres pays. Il constate un horaire d’EPS en primaire non respecté et bien sûr affirme de manière péremptoire que l’UNSS touche très peu d’élèves (1/4 quand même dans le second degré !!!).

En d’autre termes, la cour des comptes est d’accord pour du sport à l’école mais pas pour l’EPS. Pourtant le SNEP n’a eu de cesse de crier à la perte de sens de notre travail dans les derniers programmes, certains parlant d’un processus de dé disciplinarité. Ainsi elle en déduit des propositions d’une modernité et d’un progressisme hors catégorie !!!

Jugez plutôt !

Les rédacteurs du rapport proposent de laisser le choix aux chefs d’établissement de l’attribution des forfaits AS dans leurs établissements. Tous les forfaits récupérés permettraient aux professeurs d’EPS de venir en appui de l’enseignement sportif dans les écoles primaires. Et bien entendu, l’EPS ne pourra devenir efficace qu’à la condition de rapprocher celle-ci du mouvement sportif !!!

Qu’il nous soit permis de penser que ces idées sentent quelque peu le renfermé et sont pour le moins d’une hypocrisie inacceptable dans le contexte actuel.

En effet, depuis de nombreuses années, les programmes ne font que rejeter l’objet culturel de notre discipline ; les APSA sont reléguées au second plan au profit d’une EPS au service des autres disciplines et voilà que ce rapport pointe la difficulté d’évaluer efficacement la capacité de l’EPS à transmettre la culture sportive. Sans compter que le mépris de ce que les professeurs d’EPS réalisent au sein de leurs associations sportives au quotidien devient pesant. Comment peut-on affirmer de manière péremptoire que toucher un élève sur 4 dans le second degré est une faiblesse ? Le ministère se plait à répéter que l’UNSS représente l’équivalent de 5500 « équivalents temps pleins » ; il suffit de mettre en rapport ce nombre avec les un million deux cent mille licenciés à l’UNSS pour constater qu’un équivalent temps plein touche 218 élèves ce qui est loin de démontrer un manque de dynamisme et d’efficacité.

En conclusion de ce rapport, nous voyons que les décennies se suivent et se ressemblent. Faire plus avec autant, ou déshabiller Pierre pour habiller Paul. Plus que jamais la profession doit rester mobilisée. Nos combats sont loin d’être obsolètes !!!

D’ailleurs si l’on dresse un rapide tableau de rentrée, on se rend compte que nos craintes étaient fondées concernant la réforme du lycée. Dans le 06, la quasi-totalité des AS de lycées semblent touchées par la multiplication des enseignements le mercredi après midi. Dans le 83, il semblerait que les lycées soient moins touchés mais nous n’en sommes qu’au début de la mise en œuvre de cette réforme. Le SNEP-NICE vous interrogera avant les vacances au-travers d’une enquête flash pour faire un état des lieux précis afin d’interpeller le Recteur sur la situation.

L’année sera aussi marquée par le débat sur la réforme des retraites dont la principale mesure est, s’il l’on en croit le Rapport DELEVOYE, un système universel par point. Elle devrait engendrer, selon les premières simulations, de 200 à 700 euros de baisse mensuelle des pensions de retraites. Il ne faudra pas se laisser endormir par les sirènes de l’intégration des primes dans le calcul de nos pensions. Car s’il elles représentent plus de 20% du salaire chez les autres fonctionnaires, elles sont quasi inexistantes chez les enseignants. Cette mesure sera sera inopérante pour nous. La FSU est en ordre de bataille sur cette question. On vous renvoie à la lecture du POUR n°218 du moi Aout sur les enjeux autour des retraites (cahier spécial de 24 pages). La première action étant de vous informer !

Plus que jamais il faut se mobiliser et agir au plus vite !

Bien entendu les formes d’actions ne se limitent pas à la Grève :

Sa re-syndicalisation (bulletin d’adhésion et le prélèvement automatique reste à votre disposition) est une forme d’action et de réaction.

La participation au scrutin de la profession en est une autre, elle est un curseur de réactivité et d’engagement de la profession.

C’est pourquoi nous vous invitons à renvoyer dès maintenant et jusqu’au 11 octobre, le matériel de vote pour le renouvellement des instances FSU. La Fédération Syndicale Unitaire étant la fédération syndicale à laquelle le SNEP appartient. Ce vote est ouvert à tous les collègues syndiqués de cette année et de l’année dernière. Nous espérons que vous serez nombreuses et nombreux à prendre part au vote et nous vous invitons à lire attentivement l’article de ce bulletin sur le vote FSU.

Enfin nous vous appelons aussi à vous mobiliser fortement pour les élections UNSS.

A la rentrée des vacances de la Toussaint, du 4 au 14 novembre, chaque bureau directeur d’ A.S d’établissement pourra voter pour élire ses représentants au « Conseil Départemental de l’UNSS » : Ce sont les élus des AS. Un article y est consacré  dans ce bulletin pour vous expliquer  la mise en œuvre de ce vote. Dans le contexte actuel que nous venons d’aborder, il est indispensable de donner de la représentativité à nos élus pour qu’ils puissent défendre notre Sport Scolaire.

Le SNEP-FSU vous souhaite bon courage pour cette nouvelle année où la vigilance est de mise.

Incertitudes, doutes, perspectives de luttes…

La rentrée 2019 n’est pas placée sous le signe de la plus grande sérénité pour l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale. C’est le moment de la mise en œuvre d’une grande partie des réformes « éducatives » voulues par le gouvernement contre l’avis de la très grande majorité des professionnels. L’année 2018-2019 a été émaillée de nombreux mouvements de contestation, d’une politique antisociale, réactionnaire par certains aspects, répressive,… qui installe le chacun pour soi et ne souffre d’aucune remise en cause. L’Éducation est prise dans cette tourmente et les réformes qui transforment l’ensemble du système de l’École maternelle à l’Université le déstabilisent et ne répondent pas à l’enjeu majeur de démocratisation de la réussite scolaire, de l’augmentation du niveau de qualification de l’ensemble de nos élèves. Fort des « expériences » de cette année écoulée, nous ne pouvons qu’être extrêmement vigilants en cette nouvelle rentrée.

La crise de réformite aigüe ne marquera pas de pause et de nombreux dossiers vont être étudiés et mis en chantier : suivi de la réforme des lycées, réforme de la formation des enseignants et contenus de concours, réforme de la formation continue, carrière, action sociale, mais aussi revalorisation des salaires dont on peut douter des réels engagements pour toutes et tous dans le cadre de la future réforme des retraites… Le SNEP-FSU vous tiendra informé de l’avancée de ces différentes questions, vous alertera et construira avec vous les mobilisations nécessaires pour peser le plus possible sur les orientations.

Bien d’autres sujets sociaux et sociétaux sont sur la table (violence faites aux femmes, réchauffement climatique, crises internationales, nouvelle crise financière à l’horizon, Mercosur et CETA, montée des nationalismes,…). Tous ces sujets seront au coeur des débats des congrès de la FSU, préparatoires au congrès national de décembre 2019.

Pour l’heure, la sonnerie de la rentrée a retenti et c’est le moment de dire et de faire le métier que nous voulons, pour le bénéfice de l’ensemble des élèves et leur réussite. En ces premiers moments, l’important est de faire respecter ses droits et ceux des élèves à une éducation de qualité. Le dossier de ce premier bulletin vise à vous y aider.

Bonne rentrée à toutes et tous !
Benoît Hubert
Secrétaire général du SNEP-FSU

 

Bienvenue sur le nouveau site du SNEP NICE

loading