web analytics

LES ACTIONS

2S2C: les 1eres ACTIONS

REPRISE LE 11 MAI 2020

LE SNEP NICE interpelle les IPR EPS

A Nice, le 26 avril 2020
Mesdames et Monsieur les IA-IPR EPS,

Nous espérons que notre courrier vous trouvera en pleine forme et que cette pandémie vous aura épargnés, ainsi que vos proches.
Comme vous vous en doutez, l’annonce du déconfinement tant attendu, a paradoxalement plongé le monde de l’Education dans une perplexité quant à la reprise, pour ne pas dire une vraie angoisse. Cette situation n’a rien d’étonnant puisque le confinement s’est fait autour de la peur et que la stratégie sanitaire n’est toujours pas énoncée clairement. Les plus hautes instances médicales françaises ne sont pas favorables à la reprise de
l’école. Le choix de ne pas rendre obligatoire le présentiel à l’école rajoute au trouble.
Malgré toutes nos inquiétudes et nos réticences, il nous semble cependant important de participer à l’effort national. Nous apprécions en tant que citoyens de pouvoir continuer à être soignés ou à pouvoir faire nos courses car d’autres s’exposent pour nous. Nous connaissons l’engagement social dans la profession, et nous ne pouvons pas être insensibles à la situation de certaines familles privées de ressources. Bien entendu nous participerons aussi à ce que certains puissent retourner au travail. Gageons, malgré les preuves de décrédibilisation de la parole publique de ce gouvernement, que la réouverture des écoles n’expose que très
faiblement les enfants.
Si le Snep participe à rassurer les collègues et à les mobiliser pour cet effort, il s’engage auprès d’eux à faire le maximum pour que les conditions de sécurité sanitaire des personnels et des enfants soient réunies. Force est de constater que la gestion de la continuité pédagogique a été très disparate d’un établissement à l’autre. La mise en œuvre a été portée à bout de bras par la qualité et l’adaptabilité des collègues enseignants. Il semble
aussi que les chefs d’établissements naviguent à vue et que leurs consignes semblent, elles aussi, très floues. Il faut que cette situation s’arrête, elle est insupportable et met, d’ores et déjà, les collègues en grande souffrance dans certains établissements.
De plus, on perçoit la problématique particulière de l’EPS dans cette situation. L’échange, la proximité des corps, les vestiaires, les installations sportives intra et extra établissement, les déplacements en bus ou à pied pour ne citer que cela, questionnent évidemment la faisabilité. Vous n’etes pas sans savoir que l’Allemagne, le Luxembourg et le Portugal ont exclu l’EPS de la reprise des cours. Il nous semble essentielle qu’au stress sanitaire
ne vienne pas s’ajouter un malaise professionnel en laissant flotter un flou sur les attentes. Peut-on parler encore d’éducation physique et sportive ?
C’est pourquoi, nous sollicitons votre expertise sur la doctrine pédagogique propre à l’EPS concernant les choix de pratiques physiques, des règles de déplacements, les consignes pour les vestiaires, les bons gestes professionnels… pour assurer des pratiques garantes de la santé de tous. Ainsi, nous vous demandons de lever ces interrogations dans une lettre « de rentrée » à adresser aux collègues et à leurs chefs d’établissement. Nous
ne doutons pas que cette initiative a déjà été pensée.
Si le Snep et le Corps d’Inspection cultivent des rapports cordiaux, il semble que pour faire face à cette crise sanitaire, ces liens doivent être encore plus forts. Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour participer à toute forme de réflexion et nous vous informerons le plus rapidement possible des difficultés qui
remontent du terrain.
Nous déplorons que l’institution au-travers de sa loi de transformation de la fonction publique, ait écarté
les élus du personnel des outils de regard sur la gestion des personnels. Les élus du SNEP FSU ont toujours fait preuve d’une probité sans faille et sont un lien de confiance entre la profession et son administration. Affaiblir ce lien, n’apporte rien à l’efficacité du service, et va, à terme, jeter l’opprobre sur une administration qui prône l’opacité.
Nous espérons que cette situation de crise, illustrera l’importance de travailler dans la plus grande transparence pour œuvrer vers un service public de qualité.
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Mesdames, Monsieur les Inspecteurs Pédagogiques Régionaux, nos respectueuses salutations.

l‘EPS continue en période de confinement …
le SITE disciplinaire EPS  de NICE propose—-> 
    

« MES OPTIONS ATTAQUEES »

Je signe –> ici 

Bien que le SNEP-FSU reste opposé à la réforme du lycée, il milite aussi pour créer une spécialité EPS.

Les options d’exploration et de complément, au plus grand bénéfice des élèves dans les lycées dans lesquelles elles ont été implantées, sont en passe d’être supprimées.

Dans l’état actuel, ces enseignements seraient supprimés pour toutes les disciplines. Mais toutes les disciplines sauf l’EPS auraient un véritable approfondissement par le biais des enseignements de spécialité.

Une perte sèche pour l’EPS, pour les élèves qui ne pourront plus bénéficier d’un approfondissement sérieux, pour les établissements pour lesquels l’implantation de ces enseignements générait une dynamique certaine, pour les enseignants qui ont monté des formations de qualité et se sont investis sans compter.

Notre demande est claire : les enseignements d’exploration et de complément doivent se transformer en enseignement de spécialité.

C’est la seule façon sérieuse de répondre aux besoins actuels en matière de formation au lycée et de reconnaître la discipline EPS au même titre que les autres. Le ministère doit être cohérent avec son discours notamment sur les JOP 2024.

« MES ENQUÊTES DE RENTRÉE »

 Vous trouverez ci dessous des liens vers les questionnaires de rentrée pour les collègues de collèges ou de lycées (LP, LGT). Vous pouvez répondre à la plupart des questions par un clic. Ça ne devrait pas vous prendre beaucoup de temps et ces renseignements sont indispensables pour que nous puissions avoir une vue d’ensemble de ce qui se passe pour l’EPS dans les établissements. Nous vous saurions gré de prendre quelques minutes pour les remplir ; au moins une par établissement

CLIQUEZ ET LAISSEZ VOUS GUIDER

—>  ENQUÊTE COLLÈGES

—> ENQUÊTE LYCÉES (LP, LGT…)

« JE VEUX QUE MA NOTE COMPTE »


Pour imposer une transformation du brevet, qui prenne vraiment en
compte l’EPS, le SNEP-FSU entre en campagne et lance un grand plan d’action avec l’objectif de rassembler la profession, les élèves, les parents et au-delà.
Autocollants, flyers, tract-pétition sont mis a disposition pour mobiliser le plus largement possible sur les propositions dont nous sommes porteurs (avec le SNES) pour que l’EPS retrouve sa place au DNB

télécharger le tract:    

signer la pétition:   

Bienvenue sur le nouveau site du SNEP NICE

loading